Jeux Vidéo

Silent Hill : Non, ce ne sont pas des cendres qui tombent sur la ville !

Si vous ne le saviez pas encore, sachez que la ville de Silent Hill est inspirée de Centralia, une ville qui a réellement existée aux Etats-Unis. Centralia est aujourd’hui une ville minière abandonnée, où s’est déclaré un feu de mine de charbon il y a 60 ans.

Aujourd’hui, aussi étrange que cela ne puisse paraître, ce feu continue encore de brûler sous la ville. Avec ce sombre passé en commun, on serait tenté de croire que les flocons blancs qui tombent en permanence sur Silent Hill sont des cendres, mais l’un des concepteurs du jeu dissipe cette fausse idée largement répandue auprès des fans.

Le directeur technique de Silent Hill 2 et 3, Masahiro Ito, explique que ces cendres seraient de la neige. En effet, dans l’édition originale de Silent Hill (1999), des points blancs illuminent le ciel. Et à un moment précis dans le jeu, le héros prouve que c’est de la neige. Beaucoup de joueurs pensaient que c’était des cendres.

Silent Hill : Cendres ou neige ? – C’est à cause du film !

Pourquoi ce malentendu ? Il n’y avait pas seulement dans les jeux vidéo que le doute subsistait, mais aussi dans les adaptations cinématographiques. Le film, sorti en 2006, a pris quelques libertés. Il s’est librement inspiré des jeux Silent Hill, y compris du Pyramid Head de Silent Hill 2. Dans le film, c’est à cause de l’incendie de la mine de charbon que de la fumée et des cendres tombent sur Silent Hill. Mais pas dans les jeux. Pour le film, le scénariste Roger Avary s’était inspiré de la ville de Centralia, en Pennsylvanie.

Mais Masahiro Ito a publié une capture d’écran du jeu où les personnages ont un dialogue disant qu’il neige dehors. Ce n’est donc certainement pas de la cendre… à moins que le héros soit dérangé au point de confondre de la neige avec de la cendre.

Le « vrai » Silent Hill n’avait pas de cendres

Bien que le jeu se déroule aux États-Unis, la ville du jeu (mais pas du film) n’est inspirée d’aucune ville américaine réelle. Au contraire, les designers de Silent Hill se sont inspirés d’un lieu réel au Japon.

L’utilisateur Dark Knight 2149 du site ResetEra a publié une contribution très intéressante à ce sujet. Il a également déterré quelques lignes d’archives du PlayStation Magazine. La question principale du magazine à l’époque était « qu’est-ce qui différencie Silent Hill des autres jeux du genre horreur ? »

« Il serait facile d’identifier les caractéristiques de Silent Hill si nous examinons les deux concepts principaux sur lesquels nous nous sommes concentrés depuis le début. La première est que le jeu est une sorte de roman américain moderne. La ville rurale traditionnelle est le cadre du jeu, recréant l’étrange et effrayant du monde ordinaire.

C’était l’un des thèmes du jeu. Un autre point sur le plan technique. Utilisez des effets de lumière et d’obscurité pour créer une atmosphère vibrante avec des polygones complets. Les ténèbres est un élément de base du jeu et nous avons développé un tout nouveau moteur de source lumineuse spécifiquement pour ce titre. » Kiichiro Toyama en 1999 (via Silenthillmemories.net).

Le jeu vidéo original Silent Hill est sorti le 1er août 1999 en Europe sur PlayStation (PSX).

5/5 - (1 vote)

Articles similaires

Silent Hill 2 Remake : Leak des premières images qui ont fuité

pyramidhead

Silent Hill (encore) en tendances avant le ‘State of Play’ de Sony grâce au canular

pyramidhead

Silent Hill sous Unreal Engine 5 : Le rendu dans une vidéo époustouflante

pyramidhead

Laisser un commentaire