News

La vérité derrière le changement de site web de Silent Hill

Silent Hill est actuellement à l’image de son histoire : prisonnière d’elle-même, prisonnière des limbes, dans un brouillard qui rend l’avenir de la franchise totalement incertain. Après l’annulation du reboot d’Hideo Kojima et la séparation de ce dernier avec l’éditeur Konami, la série de jeu vidéo à succès a littéralement été laissée à l’état de zombie, ne donnant plus aucun signe de vie depuis un certain temps. On ne parlera pas des skateboards Silent Hill ni du pachinko Silent Hill.

Depuis l’abandon du projet « Silent Hills » de Kojima, les rumeurs de retour vont bon train, mais sans rien de substantiel pour les étayer. Les discussions autour de la série se sont largement calmées tandis que d’autres grands noms de jeux vidéo d’horreur comme Resident Evil ont continué à prospérer pour innover et sortir des versions de hautes qualités. Malheureusement, la possibilité que Silent Hill n’ait jamais une autre suite semble encore plus probable depuis l’abandon du nom de domaine silenthill.com par Konami, preuve que la licence n’est vraiment pas considérée à sa juste valeur par son ayant-droit.

Le site officiel affiche désormais une drôle de capture d’écran d’un récent coup de gueule sur Twitter de l’artiste Masahiro Ito disant qu’il aurait souhaité n’avoir jamais créé Pyramid Head, l’un des méchants les plus populaires de la franchise S.H. Au départ, beaucoup ont émis l’hypothèse que les droits sur le domaine SilentHill.com avaient récemment expiré et qu’un fan de la série, ou un troll, l’avait acheté furtivement sous le nez de Konami. Malheureusement, la réalité de la situation montre que Konami ne contrôle plus le domaine depuis un certain temps.

Après que la nouvelle du domaine SilentHill.com utilisé essentiellement pour troller les visiteurs a commencé à faire surface sur Internet, certaines spéculations semblaient suggérer que Konami n’avait que récemment laissé expirer les droits sur le domaine. Après l’expiration du nom de domaine d’un site, il faut généralement 30 jours pour qu’il retombe dans le domaine public. Cependant, après une inspection plus approfondie, ce n’est probablement pas le cas. L’utilisateur Twitter @Omgiamonfire a fait des recherches à l’aide de Wayback Machine, un site Web qui archive les pages Web en cas de panne. Après avoir consulté le site, @Omgiamonfire a découvert que Konami avait probablement laissé expirer les droits de domaine il y a plus d’un an. Dans une capture du site datant du 1er juillet 2021, le site peut être vu hébergeant une image de Pyramid Head à côté d’un tableau de mesure de la hauteur, avec la phrase « Il était le premier », une référence à la dernière antagoniste de Resident Evil, Lady Dimitrescu, qui était similaire à celle du monstre emblématique de Silent Hill, en ce sens qu’ils sont tous les deux extrêmement grands. Étant donné que le site silenthill.com affichait deux images focalisées sur Pyramid Head, et réalisées avec un ton décalé, on pourrait finalement en déduire que ce serait en réalité la même personne qui a publié l’image récente du dérapage de Masahiro Ito.

Cependant, il faut savoir rester optimiste, et la caducité du domaine ne signifie pas nécessairement que Konami en a complètement terminé avec la franchise Silent Hill. La société a continué à faire référence à la propriété intellectuelle dans les jeux de pachinko et autres produits. Mais en l’absence de futurs titres à l’horizon, cet événement n’est pas bon signe pour les fans de longue date de l’un des titres d’horreur les plus réussis du genre.

5/5 - (1 vote)

Articles similaires

Silent Hill : Voici « Centralia », la ville réelle dont s’inspire la licence

pyramidhead

Silent Hill 2 : Le créateur de Pyramid Head regrette d’avoir créé le monstre

pyramidhead

Konami perd le domaine silenthill.com, et un petit malin le rachète !

pyramidhead

Laisser un commentaire